Réunion publique d’information organisée par les services de l’Etat le 24 Février

La réunion présidée par Monsieur le Préfet a permis d’obtenir quelques précisions sur le futur cahier des charges, notamment en ce qui concerne le raccordement au réseau.

La zone retenue fait 120 km2, le parc éolien devrait en occuper les trois quarts. On est toujours sur 80 éoliennes hauteur en bout de pale 250 m, dont 30 mètres sous l’eau.

L’appel d’offres définitif devrait intervenir cet été. Le candidat retenu sera choisi au premier semestre 2018.

Les études de levée de risques financées par l’Etat et de l’aveu même de M. Le Préfet surtout concentrées sur les aspects économiques du projet devraient durer un an.  Le pétitionnaire devra démontrer comment il prend en compte ces risques, économiques et environnementaux, et quelles mesures ERC (éviter-réduire-compenser) il proposera …

C’est le Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin qui aura droit de véto par un Avis Conforme, probablement avant l’enquête publique.

Emplacement retenu et distances à la côte
Caractéristiques des deux lignes THT enterrées
Source RTE

La puissance maximale produite de 500 MW demandera deux lignes THT qui seront enterrées. Le coût du raccordement au réseau sera à la charge du pétitionnaire et compte tenu des distances (25 km en mer et 45 à terre) contribuera pour une part non négligeable au coût global du projet.

Au niveau de l’atterrage, deux bâtiments maçonnés enterrés de 16mx3 abriteront les opérations de raccordement des câbles immergés et enterrés.

Zone d’atterrage

Sud-Ouest a publié un très bon article que vous pouvez lire ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *