Une centrale éolienne en mer près d’Oléron ? Cela en vaut-il la peine ?

Un dossier sur son coût, son utilité, et plus généralement sur les problèmes posés par le développement de l’éolien !
Par Bernard DURAND
Ancien directeur de l’Ecole Nationale supérieure de Géologie. Ancien président du comité scientifique de l’European Association of Geoscientists and Engineers (EAGE)
Les risques environnementaux que créerait l’implantation d’une centrale éolienne en mer au large de l’île d’Oléron et de la Presqu’île d’Arvert sont présentés par ailleurs dans un article intitulé « Eoliennes en mer à Oléron : risques pour l’environnement physique et pour les riverains ».
Dans ce dossier, au-delà de ces risques environnementaux, nous examinons d’autres problèmes attachés à la réalisation d’une telle centrale, coût, financement, utilité réelle etc…
A cette occasion, nous examinons aussi les problèmes généraux posés en France par le développement de l’éolien, qui ne sont que très peu abordés par les médias : ceux-ci se contentent en général de diffuser telles quelles des informations qui leurs sont fournies par les promoteurs, sans jamais faire d’enquête sur le fond.
Les problèmes créés pour les riverains, bien qu’ils soient de plus en plus prégnants, comme en témoigne le développement très rapide des associations de défense, ne sont toutefois pas traités.
Le dossier comprend 6 documents :

  •  Combien coûterait une centrale éolienne en mer à Oléron, et à qui ? Un non-sens désastreux pour les Français. 
  •  Un impôt sur la consommation qui ne veut pas dire son nom : la Contribution au service public de l’électricité (CSPE).
  •  Analyse rapide de la production et de la consommation électriques de la Région Nouvelle-Aquitaine (Aquitaine + Poitou-Charentes + Limousin).
  • Le plus gros handicap de l’éolien : son intermittence !
  •  Des impostures qui ont la vie très dure : La nécessité de l’éolien pour diminuer les émissions de CO2 en France, et son utilité pour fournir de l’électricité aux ménages.
  • Vouloir supprimer en France les centrales nucléaires grâce aux centrales éoliennes, aboutira en fait à les remplacer par des centrales à charbon bien plus dangereuses pour le climat et la santé.

En complément, la présentation faite le 3 novembre 2016 aux Mathes. 

Vous pouvez télécharger l’ensemble des éléments de ce dossier : 

Dossier sur les éoliennes dans le cadre du projet Oléron – Bernard Durand

Un dossier complet sur le projet de parc éolien offshore près d’Oléron, et sur les éoliennes en général par Bernard Durand.

1 pensée sur “Une centrale éolienne en mer près d’Oléron ? Cela en vaut-il la peine ?”

  1. ce projet parait pour le moins stupefiant…l’implantation dans une zone protégée pour les oiseaux migrateurs, estuaire important pour la vie et la survie de nombreuses especes marines…Les perturbations sonore ,ultra sonore et vibratoire pour les poissons et les mammiferes marines,le risque des pales pour les vols d’oiseaux et en particulier pour les migrateurs sont minorés pour justifier ce projet. Quand on voit que le projet d’aeroport de Notre Dame des Landes est tres discuté en raison de perturbations ecologiques nettement moins importantes que dans ce projet.Par ailleurs l’electricité issue de l’eolien est tres irreguliere et n’est jamais ou presque au niveau theorique dont on parle pour “vendre” le projet . La necessité de completer les periodes de creux de production , justifie la creation de centrales thermiques ou nucleaire de substitution. Comment stocker cette electricité dans la region aquitaine?? Ou sont les batteries qui pourront la stocker? dernier point choquant le passage des cables de transport dans la foret protégée des Mathes/la Palmyre…l’eologie oui mais pas n’importe comment , ni à n’importe quel prix…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *