Appel d’offres Oléron : Où en sommes nous ?

Un article qui précise en quoi consiste “le dialogue concurrentiel” : lien 

Pendant que les candidats commencent à préparer leur offre, l’État finance les études de levée de risques : pour le vent auprès de Météo France, pour les fonds marins auprès du SHOM, et pour l’environnement auprès de l’Agence Française de la Biodiversité, ex Aires Marines Protégées, qui en ce qui la concerne a déjà donné un avis négatif … Les résultats devront être obtenus fin février, et les candidats n’auront plus qu’à démontrer comment ils lèvent les risques en question …